Accueil

Rompre l’isolement et créer du lien

Patrick, 54 ans, accompagne Marie-Thérèse, 83 ans, depuis 4 ans grâce au dispositif d’Aide aux personnes isolées (API), du Centre communal d’action sociale (CCAS) de Brie.

aPI CCAS

Qu’est-ce qu’un bénévole API ?
Patrick : Un bénévole consacre du temps aux personnes âgées et isolées. Nous sommes là pour discuter, faire des sorties, partager des idées. La personne accompagnée sait qu’elle a régulièrement une visite, ça lui permet de faire un bilan des jours écoulés, d’échanger sur l’actualité. C’est enrichissant pour les deux !

Pourquoi avoir voulu faire partie de cette aventure ?
Patrick : J’ai découvert API lors du forum des associations. J’étais à la recherche d’une action de bénévolat auprès de personnes âgées car j’avais besoin de créer un lien entre les générations.
Marie-Thérèse : De mon côté, mes enfants sont loin et les journées sont parfois longues. C’est mon caractère d’accueillir et de discuter, je suis quelqu’un de positif. En plus, ça plaît à mes enfants car ils savent que, tous les samedis, j’ai quelqu’un. Ça les rassure.

Comment s’organise votre bénévolat ?
Patrick : Je me coordonne avec mon binôme, Rémi, pour que Marie-Thérèse ait une visite chaque semaine. Je m’y rends tous les 15 jours pendant 1h. Il suffi t de peu de temps pour être bénévole et on est libre de choisir le jour de visite selon nos disponibilités, c’est totalement faisable ! À chaque rencontre, nous avons un petit rituel : nous prenons d’abord les nouvelles sur la santé et la famille. Puis nous discutons de l’actualité. Ensuite, Marie-Thérèse me parle des livres qu’elle lit, des fi lms qu’elle a vus. Nous avons créé un réel lien. Je ne suis pas professionnel de santé, mais ça permet aussi de veiller sur les personnes. S’il y a quelque chose d’inhabituel, nous alertons le CCAS qui fait le lien.
Marie-Thérèse : Ça s’est mis en place naturellement. Patrick est de la génération de mes enfants, et l’autre bénévole, Rémi, de mes petits-enfants. On parle de nos enfants, de l’actualité, de ce qu’il se passe à Brie. Je leur raconte des histoires qui se sont passées dans ma vie. Ce sont de bonnes personnes qui prennent du temps pour venir me voir.

Qu’est-ce que ça vous apporte ?
Patrick : J’aime échanger avec Marie-Thérèse car elle a voyagé en Outre-Mer, et j’en suis originaire donc on en parle. Il y a des choses que moi-même, je ne connais pas ! Elle a aussi beaucoup de connaissances sur l’histoire de France, notamment la seconde Guerre mondiale qu’elle a vécue. On n’apprend pas ça dans les bouquins !
Marie-Thérèse : Ça m’a permis d’être à la page. Les deux bénévoles me parlent de leurs expériences de travail. On parle de tout, ça passe le temps et c’est agréable. C’est mieux que de se mettre devant la télévision et se morfondre !

Si vous deviez en parler aux gens qui hésitent à se lancer, que diriez-vous ?
Patrick : Il ne faut pas se mettre de pression. C’est un contact, de l’échange. Il faut garder du recul mais ça se déroule comme si j’échangeais avec une grand-mère de ma famille. Il n’y a pas de compétence particulière. La clé, c’est d’être à l’écoute. Les visites se sont intégrées dans mon quotidien. Avec le temps, on prend nos marques. On sait chacun comment fonctionne l’autre. Parfois il y a des surprises. En parlant musique, j’ai découvert que Marie-Thérèse écoutait du rap ! Elle s’intéresse à tout, c’est enrichissant !
Marie-Thérèse : C’est positif ! On n’est pas toujours d’accord, mais il faut être ouvert d’esprit. Je trouve dommage que certaines personnes âgées n’osent pas se lancer avec API...

 

Plus d'informations

Centre communal d'action sociale / 01 60 62 15 84
2 rue de Verdun - Bât L'Annexe / Contacter le CCAS